• Votre bien-être et votre santé sont nos priorités. Consultez nos astuces pour rester en bonne santé et les dernières actualités dans nos conseils pour les voyageurs.

Parlez maintenant (en anglais)

Parlez maintenant (en anglais)


Désolé, je n'ai pas compris.

Désolé, je n'ai pas compris.

Rencontre avec Olivier Charmes, Co-fondateur du collectif Away We Go

Olivier Charmes est coordinateur de freelances spécialistes en production, vente et marketing dans le tourisme au travers du collectif Away We Go qu'il a cofondé. Il écrit également pour le blog www.snooze-again.com et anime un podcast dédié aux professionnels du tourisme. Il a auparavant travaillé au sein du groupe Voyageurs du Monde notamment en tant que conseiller, chef de produit et chef de projet, avant de se mettre à son compte et d'avoir dirigé l'équipe de production pour Copines de Voyages, développé les destinations pour Verdié Voyage et représenté le réceptif japonais Cocolo Travel pour Evaneos. Il nous raconte ses multiples voyages à Hong Kong et ses randonnées préférées dans la région.

MacLehose Trail

MacLehose Trail

Bonjour Olivier ! Vous avez déjà visité Hong Kong de nombreuses fois. Comment s’est passée votre première rencontre avec la destination ?

La première fois que j’ai visité Hong Kong était pour accompagner mon frère qui partait s’y installer. On ne connaissait absolument pas l’archipel et nous avons fait les « must do » tels que la baie depuis le Victoria Peak, le Star Ferry, le marché nocturne de Temple Street, le Grand Bouddha de Lantau… C’était au mois d’août et je me rappelle de la chaleur en sortant de l’aéroport climatisé ! Et le jour du retour a éclaté un orage comme j’en ai rarement vu !

Qu’est-ce qui vous a particulièrement marqué à Hong Kong ? Pourquoi ?

Je me rappelle avoir été très agréablement surpris par la nourriture. Très variée, très savoureuse, notamment les « hot pot », ou « fondue chinoise ». Il s’agit de faire cuire ou de réchauffer tout un tas d’aliments dans un grand plat de bouillon en ébullition. Nous mélangions les légumes, viandes et crustacées avec des sauces pour tous les gouts et des condiments à gogo. Nous avons bataillé avec le menu écrit en cantonais, et nous nous sommes amusés à décrire ce que nous voulions (avec quelques erreurs au final mais qui nous ont valu des fous rires : il nous était impossible de manger les pattes de poules !)

Hong Kong est beaucoup plus variée que l’on imagine. Quelle durée minimum recommandez-vous pour un bon aperçu ?

Toute occasion est bonne à prendre pour visiter Hong Kong, et même une escale d’une journée est à considérer ! Avec le métro ou les bus, il est très facile de rejoindre le centre-ville et de profiter de quelques heures de l’ambiance locale.

Pour bien découvrir la destination, une semaine est un bon début, et pour découvrir plus en profondeur et prendre le temps de sortir des sentiers battus, une deuxième semaine est la bienvenue. Comme beaucoup de destinations, plusieurs voyages sont nécessaires pour bien découvrir un archipel où chaque île est à découvrir.

On peut aussi bien visiter l’archipel pour y découvrir les incontournables comme lors de mon premier voyage, mais on peut également thématiser son voyage. Par exemple il y a des chemins de randonnée ou de trail qui peuvent se faire sur plusieurs jours, comme le Lantau Trail de plus de 60 km et des dénivelés importants. C’est très bien balisé, impossible de se perdre et on découvre des paysages époustouflants en passant par de petits villages traditionnels ou le Grand Bouddha assis.

Que conseillerez-vous aux adeptes des grands espaces ? Des sentiers de randonnée à recommander ?

J’ai évoqué précédemment le Lantau Trail. Il se trouve sur l’île où se trouve l’aéroport, le Grand Bouddha et Hong Kong Disneyland, mais l’île est vaste et très nature. Il arrive de se trouver sur une crête et d’avoir l’impression de ne voir aucun signe de civilisation, c’est très impressionnant ! Il y a également le très célèbre MacLehose Trail dans les nouveaux territoires. Je n’ai fait que le début car il fait tout de même plus de 100km, mais j’y ai découvert une des plus belles plages au monde. J’ai l’excellent souvenir également de randonnée sur l’île de Lamma, un peu moins connue mais avec des villages agréables et des sentiers bien entretenus.

Une île à visiter au moins une fois lors d’un séjour à Hong Kong ? Pourquoi ?

L’île de Lantau sans hésiter. On y atterrit mais on se rend directement sur l’île de Hong Kong, sans prendre le temps de visiter cette île. Outre le Grand Bouddha, le chemin de randonnée et Disneyland, il faut visiter le village de pêcheur de Tai O à l’Ouest, ou se balader dans la petite ville de Mui Wo et y déjeuner en terrasse, trouver une petite plage vers Pui O et y croiser les buffles sauvages… L’île est très bien desservie en bus et en taxi, et pour rejoindre l’île de Hong Kong, le port de Mui Wo permet de s’y rendre à la journée.

Village de pêcheurs de Tai O sur l’île de Lantau

Village de pêcheurs de Tai O sur l’île de Lantau

Un quartier pour se détendre et prendre un verre le soir ?

A Kowloon ou à Central il y a plein d’endroits pour boire un verre, et notamment des rooftops pour profiter de la vue. Nous avons nos habitudes avec mon frère au Castro’s à Tsim Sha Tsui, l’ambiance y est agréable et les cocktails excellent. Il est agréable de pique-niquer à Tamar Park, allongé dans l’herbe.

Vos plats préférés à Hong Kong ?

J’ai déjà évoqué la fondue chinoise qui reste le top de mes souvenirs, dans une ambiance extraordinaire de fumée de vapeur d’eau, de senteurs variées et épicées, sur des tables géantes dont un plateau tourne sur lui-même pour faire passer les plats entre les convives… J’ai également aimé manger des brochettes achetées auprès d’un des nombreux petits stands de rue, où les hongkongais ont l’habitude de manger ou simplement de grignoter. Enfin, pour les plus courageux, il faut gouter « l’œuf de cent ans ». Au-delà de son aspect… étonnant ! Le gout l’est aussi ! Mais c’est une expérience à tenter !

Est-ce que vous recommandez de combiner Hong Kong avec d’autres destinations ? Si oui, lesquelles et pourquoi ?

J’ai eu l’occasion de visiter la Chine depuis Hong Kong, c’est évidemment très facile. Il est très facile également de combiner son séjour avec Macao, ancienne colonie portugaise. On peut la rejoindre en bateau ou par la route, il existe depuis 2018 un pont reliant les deux îles, et des bus publics font l’aller-retour régulièrement. Enfin, Hong Kong étant un hub aéroportuaire, il est très facile de rejoindre n’importe quelle destination asiatique comme on rejoindrait un pays d’Europe depuis Paris (Taiwan, Philippines, Thaïlande, etc.)

 

Merci Olivier !

Nous utilisons des cookies pour nous assurer de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web, de comprendre vos intérêts et de vous fournir un contenu personnalisé, comme indiqué dans notre politique de gestion des cookies ici (en anglais) . Si vous acceptez l'utilisation de cookies sur notre site, veuillez l'indiquer en cliquant sur le bouton"J'accepte". Vous pouvez gérer vos paramètres de cookies à tout moment.