• Votre bien-être et votre santé sont nos priorités. Consultez nos astuces pour rester en bonne santé et les dernières actualités dans nos conseils pour les voyageurs.

Parlez maintenant (en anglais)

Parlez maintenant (en anglais)


Désolé, je n'ai pas compris.

Désolé, je n'ai pas compris.

L'aventure terrestre et maritime de Hong Kong avec un photographe de National Geographic

Texte de National Geographic
  • Texte de Texte de National Geographic, photos de photos de National Geographic

« Ma femme [Mareile]et moi sommes tombés amoureux de Shek O en raison de son accès à la nature. Nous pensions y rester quelques mois et nous avons fini par y rester environ neuf ans. »

Hong Kong occupera toujours une place particulière dans le cœur du photographe primé de National Geographic, Matthieu Paley. Son fils aîné est né sur l'île de Hong Kong, où, de 2002 à 2010, M. Paley et sa famille ont élu domicile dans le village de Shek O, situé en bord de mer. Ils y faisaient régulièrement des randonnées à proximité de Dragon's Back, un sentier de crête ondulé qui surplombe les villages côtiers et Big Wave Bay.

« Je suis d'abord allé à Hong Kong en 2001 en m'attendant à cette grande ville, et c'est ce que j'ai trouvé, mais j'étais étonné qu'on puisse vivre dans un petit village tout en restant près de la ville » explique Matthieu Paley, photographe d'origine française actuellement basé en Turquie. « Ma femme [Mareile] et moi sommes tombés amoureux de Shek O en raison de son accès à la nature. Nous pensions y rester quelques mois et nous avons fini par y rester environ neuf ans. »

Récemment, National Geographic a embarqué M. Paley dans une aventure à Hong Kong qui met en scène quatre zones où la terre rencontre l'eau : la région des roches volcaniques de Sai Kung dans le Hong Kong UNESCO Global Geopark, le réservoir de Shing Mun, le Hong Kong Wetland Park et Dragon's Back. Découvrez pourquoi M. Paley pense que ces quatre endroits sont des destinations incontournables pour les personnes désireuses de vivre une aventure à double perspective dans la partie sauvage de Hong Kong.

Hong Kong UNESCO Global ParkHong Kong UNESCO Global Park, région de roches volcaniques de Sai Kung

Des formations rocheuses d'un autre monde émergent des eaux aigue-marines dans la région de roches volcaniques de Sai Kung. Formé il y a 140 millions d'années par de violentes éruptions de super-volcans, le paysage marin surréaliste et sa région voisine de roches sédimentaires du nord-est dans les Nouveaux Territoires constituent le Hong Kong UNESCO Global Geopark, reconnu internationalement.

L'ensemble du géoparc couvrant quelque 30 kilomètres carrés de terre et d'eau, le Centre de découverte volcanique du Sai Kung Waterfront Park constitue un bon premier arrêt. Vous pourrez y voir une exposition détaillant la façon dont les colonnes hexagonales uniques de roche volcanique de Sai Kung ont été formées et découvrir les autres géosites étonnants de la région (tels que des grottes marines, des arches de mer et des formations étranges torsadées).

Hong Kong UNESCO Global ParkHong Kong UNESCO Global Park, région de roches volcaniques de Sai Kung

Photo Credit: Matthieu Paley

Selon M. Paley, High Island est un endroit idéal pour observer et photographier l'œuvre de la nature, en particulier les colonnes hexagonales. Ressemblant à de gigantesques cannes de bambou, les impressionnantes formations rocheuses peuvent atteindre plus de 60 mètres de haut. Pour une vue panoramique des colonnes, des falaises et des formations rocheuses au large, faites une randonnée à l'extrémité sud-est de l'île, du barrage East Dam du réservoir de High Island jusqu'aux falaises côtières de Fa Shan.

« Quand vous marchez jusqu'au bout du [Fa Shan]promontoire, vous pouvez voir "l'île brisée"[the Po Pin Chau sea stack] », explique M. Paley. « En observant l'île, tout ce que je me demande, c'est comment un jour cette énorme masse de terre est tombée dans l'eau pour devenir ces folles colonnes de roche. Elle est d'abord tombée, puis l'océan a fait son travail au fil du temps, la séparant du continent. En voyant cela, on comprend mieux comment les millénaires ont contribué à façonner Hong Kong. »

Les férus d'aventure peuvent escalader Po Pin Chau, descendre en rappel la paroi rocheuse de l'île et explorer les grottes marines voisines. Pour les amateurs de photographie, M. Paley suggère d'apporter un trépied et de prendre des photos à longue exposition pour capturer le mouvement continu de l'océan juxtaposé aux rochers immobiles.

Réservoir de Shing Mun

À l'ouest de Sai Kung, au centre des Nouveaux Territoires, la terre rencontre l'eau dans le parc naturel de Shing Mun. Suivez le chemin pavé du réservoir de Shing Mun autour de la pièce maîtresse du parc, le  réservoir de Shing Mun , pour une promenade tranquille dans la nature. Le parcours d'environ 6,5 km est particulièrement pittoresque lorsque le niveau de l'eau est élevé dans le réservoir, submergeant les racines des arbres niaoulis (Melaleuca quinquenervia) caractéristiques du parc.

L'aventure terrestre et maritime de Hong Kong avec un photographe de National Geographic

Photo Credit: Matthieu Paley

« Il y a des lianes et beaucoup de singes, ce qui a été une agréable surprise pour moi. Les niaoulis avec leurs grands pieds dans l'eau créent une scène surréaliste, c'est super pour les photos. »

« Il y a des lianes et beaucoup de singes, ce qui a été une agréable surprise pour moi. Les niaoulis avec leurs grands pieds dans l'eau créent une scène surréaliste, c'est super pour les photos. »

Photo Credit: Tugo Cheng

M. Paley propose de poursuivre avec une journée dans la région de roches volcaniques de Sai Kung en effectuant une randonnée autour du réservoir de Shing Mun afin d'observer les différences entre les environnements océanique et forestier de Hong Kong.

 

Et d'ajouter : « La végétation près de l'océan est constituée de buissons bas, tandis que le [at the reservoir]réservoir est plutôt un environnement de forêt de grands arbres. Il y a des lianes et beaucoup de singes, ce qui a été une agréable surprise pour moi. Les niaoulis avec leurs grands pieds dans l'eau créent une scène surréaliste, c'est super pour les photos. À Sai Kung, il y a des roches volcaniques qui sortent de l'eau et des arbres. C'est un environnement totalement différent, et pourtant, il y a des similitudes, et, les deux se trouvent bien à Hong Kong. »

CONSEILS POUR LA RANDONNÉE
CONSEILS POUR LA RANDONNÉE

Ne laissez aucun déchet (bouteilles d'eau en plastique, etc.) ou reste alimentaire derrière vous. Les jours ensoleillés, portez un chapeau à large bord, des lunettes de soleil et des vêtements faits de matériaux respirants. Pour les dernières informations sur les conditions de randonnée, visitez le site Web du Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de la Préservation.

Hong Kong Wetland Park

Une vue différente du côté humide et sauvage de Hong Kong vous attend au Hong Kong Wetland Park , une destination écotouristique de classe mondiale facilement accessible par les transports publics. Situé à Tin Shui Wai dans les Nouveaux Territoires, le parc met en valeur la riche biodiversité de Hong Kong. Parcourez la série de promenades de bois flottantes et surélevées et les sentiers naturels pour une vue imprenable sur les mangroves, les vasières, les jardins, les étangs, les piscines saisonnières et les cours d'eau regorgeant de créatures sauvages, comme les oiseaux migrateurs et indigènes, les papillons et les gobies, un poisson pouvant survivre hors de l'eau et marcher sur la terre.

Considéré comme un secret bien gardé, le parc protège près de 150 acres de zones humides dans un cadre urbain. La proximité de la ville rend cette zone naturelle sereine particulièrement attrayante, déclare M. Paley.

« Si vous aimez photographier la vie sauvage, vous avez besoin d'un long objectif et de patience », ajoute-t-il. « Il existe plusieurs points d'observation des oiseaux. Les étangs remplis de fleurs de lotus roses sont une autre image à capturer. »

Pour M. Paley, la randonnée de Dragon's Back, l'épine dorsale rocheuse de la péninsule D'Aguilar de Hong Kong, était un peu comme un retour aux sources.

Photo Credit: Tugo Cheng

Dragon’s Back

Pour M. Paley, la randonnée de Dragon's Back Rejoindre {{title}} adresse {{address}} Site web {{website}} + d'infos , l'épine dorsale rocheuse de la péninsule D'Aguilar de Hong Kong, était un peu comme un retour aux sources.

« Nous y allions souvent en randonnée lorsque que mon fils aîné commençait à peine à marcher », se souvient-il. « Il y a des vues incroyables au-dessus du village de Shek O, sur la partie sud de l'île de Hong Kong et la mer de Chine méridionale, mais c'est quand même un sentier assez facile pour porter un enfant sur son dos, ce que nous faisions à l'époque, ou pour faire une randonnée en famille. »

Comme la plupart des sentiers de Hong Kong, Dragon's Back est facilement accessible par les transports publics. Prenez le bus n° 9 depuis le centre-ville et 30 à 40 minutes plus tard, dit M. Paley, vous vous retrouvez dans « un paysage de jungle à part entière ». Commencez votre randonnée depuis l'arrêt de bus. Suivez un mélange de sentiers de pierres et de terre battue jusqu'à la plage de Big Wave Bay (Tai Long Wan) (environ 8 km).

« La plupart des gens ne s'attendent pas à cela à Hong Kong. Ils n'imaginent pas qu'il est facile de se trouver en ville et, une demi-heure plus tard, de marcher sur une crête au-dessus d'une étendue de jungle descendant jusqu'à un village sur la mer, en observant des parapentes flotter dans les airs et des surfeurs chevaucher les vagues en contrebas. C'est aussi cela Hong Kong. »

CONSEILS POUR LA PHOTOGRAPHIE
CONSEILS POUR LA PHOTOGRAPHIE

Investissez dans un appareil photo numérique étanche ou un étui de smartphone étanche pour les protéger des éléments (tels que les embruns, la pluie et l'eau en général) que l'on rencontre fréquemment en capturant des images dans la région des roches volcaniques de Sai Kung.

Et M. Paley d'ajouter : « Quand il fait beau, on peut voir les gens faire du parapente depuis Dragon's Back. La plupart des gens ne s'attendent pas à cela à Hong Kong. Ils n'imaginent pas qu'il est facile de se trouver en ville et, une demi-heure plus tard, de marcher sur une crête au-dessus d'une étendue de jungle descendant jusqu'à un village sur la mer, en observant des parapentes flotter dans les airs et des surfeurs chevaucher les vagues en contrebas. C'est aussi cela Hong Kong. »

Info
adresse
Site web
Site web

Vous serez peut-être intéressé par…

{{post.type}}

{{post.title}}

{{post.date}}

Nous utilisons des cookies pour nous assurer de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web, de comprendre vos intérêts et de vous fournir un contenu personnalisé, comme indiqué dans notre politique de gestion des cookies ici (en anglais) . Si vous acceptez l'utilisation de cookies sur notre site, veuillez l'indiquer en cliquant sur le bouton"J'accepte". Vous pouvez gérer vos paramètres de cookies à tout moment.